Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 octobre 2011

Le choc : Où sont les actes ?

Hier, en fin d’après midi, faisant un tour sur l’aire de carénage des pécheurs, que vois- je avec stupeur et colère sortir du chalutier "Jean-Ricciardi » des écoulements d’acide, d’huile et de fuel sur le terre-plein se répandant petit à petit vers la mer.!
Aussitôt j’appelle la gendarmerie maritime en leur demandant de faire le nécessaire et de constater cette pollution. Ils préviennent de suite, la capitainerie ou immédiatement un responsable est venu constater les dégâts de ces déversements. Il effectue un rapport immédiat mais me dit qu'il ne peut rien exécuter en prévention et nettoyage car cet endroit est sous la responsabilité de la région, donc à eux de faire le nécessaire et de prévoir un assainissement minutieux.

Je déplore qu’il n’ait rien été prévu lors du renflouement de ce chalutier, sachant qu'il était sûr qu’après un séjour dans l’eau de mer, il y aurait des fuites de cet ordre là. Ne pouvaient ils pas mettre des bacs de récupération, sciure ou autre pour capter ces hydrocarbures et acide avant qu’ils ne s’échappent sur l’aire de carénage et aillent souiller la mer ?
Je ne peux qu’observer et déplorer que les professionnels de la mer et plaisanciers ne sont donc pas seuls en cause dans la pollution du port de Sète mais, la région elle-même néglige ses devoirs et c’est bien regrettable.
Que l’on ne me dise pas que toute cette zone est aux normes. !!
Alors, messieurs les responsables de la région, j’attends de voir ce que vous êtes capables de mettre en place en moyen pour lutter contre toutes pollutions d’hydrocarbures.
Espérons que le groupe de réflexion avec l'ensemble des autorités que nous sommes en train de mettre en place, sera le détonateur d'un bon fonctionnement pour protéger notre environnement marin.

Je ne peux que regretter que lors du chalut renfloué, c'était le moment ou jamais de montrer que vous étiez décidés à éviter toutes graves pollutions.

Merci à la gendarmerie maritime et à la capitainerie d’avoir répondu « présent » à mon appel
urgent !

DSC04178.JPG



DSC04176.JPG


DSC04179.JPG

29 septembre 2011

Ce jour jeudi 29 septembre 2011, entrevue avec L’Administrateur des affaires maritimes.

Nous sommes allés avec des membres du collectif présenter notre démarche aux affaires maritimes.
Le responsable, Mr l’Administrateur Frédéric BLUA, adjoint départemental des territoires et de la mer, nous a reçu très cordialement. Il nous a fait un exposé très clair du positionnement de son administration dans l'ensemble des dispositifs liés à la gestion des territoires (Région, Etat, Communes...). Nous lui avons remis une copie du courrier adressé le 22 avril aux diverses autorités de notre territoire.
Pour information, les affaires maritimes ont un rôle en matière de surveillance et de sauvetage en mer sous l'autorité du préfet maritime, leur responsabilité s'étend également à l'administration et à la gestion des navires (commerce, pêche, plaisance), à celles des marins professionnels embarqués sur ces navires, à la sécurité de la navigation maritime et au suivi technique des navires et, au développement économique des activités des transports maritimes, de la pêche et des cultures marines (conchyliculture, élevages marins) sous l'autorité des préfets de département et des préfets de région.
Ses connaissances tant en matière réglementaire que pratique nous serons très utiles d'autant plus qu'il est partant pour rejoindre le groupe de travail.
Il nous a confirmé aussi que la gendarmerie a la compétence pour verbaliser tout acte d'incivilité quelque soit le lieu ou celui-ci est constaté.
Il nous a aussi parlé de solutions simples et peu coûteuses pour le nettoyage du port et des canaux que certaines villes portuaires identiques à Sète ont mis en place.
La prochaine étape est à venir, à savoir le rendez-vous avec Mr BOULDOIRE, Président de Thau agglomération.

La combattante face à son adversaire......

port sete 015.jpg



zone d'avitaillement :

DSC03657.JPG

10 septembre 2011

Petit à petit l'oiseau fait son nid..!

Dans l'optique de constituer le collectif "STOP A LA POLLUTION DU PORT DE SETE" avec des personnes du milieu marin ou compétentes en matière d'aménagement portuaires ou toute autre personne susceptible de nous aider par ses connaissances (législatives, environnementales, etc..), j'ai rencontré hier, avec un membre du collectif, Monsieur Jean-Marie VIDAL, consultant auprès de la région pour le développement de la plaisance dans le respect de son environnement et qui est aussi à l'origine de l'initiative « Port propres ». Il fut directeur du grand port de méditerranée Port Camargue.
Il est prêt à nous aider et nous soutenir dans ce combat et nous nous félicitons d'une telle recrue eu égard aux conseils éclairés que ce professionnel de la mer et de la plaisance va pouvoir nous apporter.

D'autres contacts ont été pris et notamment avec le Commandant de la Capitainerie, auquel nous allons remettre, la semaine prochaine, le dossier qui a été déposé, le 22 avril, aux autorités de notre territoire. Le dossier sera aussi transmis à la gendarmerie maritime.
Je voulais souligner que SEUL, parmi les présidents ou responsables contactés, le président de Thau agglomération ne nous a pas répondu… !
Notre combat sera certainement long, difficile, semé d'embûches et de résistances par certains ancrés dans leurs petits privilèges, Mr Vidal nous l'a confirmé, et vu l'absence totale de dialogue entre les diverses autorités cela favorise l'incivisme dans la mesure où il n'est pas réprimé.
Mais, nous avons proposé d'être le lien entre tous et de constituer un groupe de travail afin que notre objectif "réduire, voir faire disparaître la pollution dans le port de Sète" devienne une réalité.
Je fais aussi appel à toutes les personnes susceptibles de par leur connaissance du milieu ou par leur volonté à ce battre pour notre cause afin qu'elles rejoignent notre collectif.

Pour les novices de la plaisance, Monsieur Jean-Marie Vidal, coureur au large, ancien capitaine de port et organisateur de courses a suivi une route personnelle aux approches multiples. Il a été en 1972 à la troisième place dans la Transat en solitaire (OSTAR).

Je joins 2 photos de la station de ravitaillement prises cette semaine.....

DSC03667.JPG


photo prise 20 à 25 mm après la venue d'un chalutier....

DSC03666.JPG


ouvertures donnant directement dans la mer situées devant les pompes...je me demande ce que l'on appelle "être aux normes"

28 août 2011

Article L'Hérault du jour du 26 aout 11 "station aux normes ?"

Réponse du directeur du port , Monsieur Bertret, à l'article de juin de l'hérault du jour, 2 mois passés, pour signaler que la zone de ravitaillement est conforme aux normes !!! Je suis très surprise de cette nouvelle au bout de 6 mois de communication dans les journaux dénonçant ce gros souci et surtout après notre entretien du 17 juin.......! Mais lesquelles ?
Je pense qu'elle a été faite aux normes du moment mais est-elle toujours adaptée pour faire face aux pleins de très gros chalutiers et surtout aux nombres de bateaux qui s'y servent actuellement ? Séte est avant tout un port de pêche qui s'est grandement développé et ses structures ont elles suivi et se sont elles mises aux normes européennes ?
Mais là, n'est pas réellement la question. Le mal reste le même : le gasoil se répand au niveau de la station et surtout au moment des pleins des bateaux...!! La question doit être poser : "cette zone est elle au bon endroit ?"

Je suis amplement d'accord sur l'incivisme des individus, oui aux dégazages de certains pécheurs qui nuisent à leur profession en ne pensant pas au futur, oui au laisser aller de certains mauvais citoyens, oui à la négligence de la direction de la ville, oui au manque de propreté des gens de passages...oui au manque de sévérité des autorités maritimes et du port, oui oui oui à tout incivisme qui pollue et rend crasseuse notre ville de Séte........mais le calamité est toujours là au fil des jours....

Il faut que la région se donne les moyens d'investir sans compter pour le futur de notre environnement marin. La région doit montrer l'exemple d'un port tourné non seulement sur l'économie positive mais aussi sur un environnement préservé.
Je pense que les sétois seraient fiers que l'on parle de leur port (pêche et plaisance) par des moyens révolutionnaires d'infrastructures qui protègent la mer d'une pollution néfaste : le gasoil.

Je souhaite que le groupe de réflexion, proposé à Monsieur Chevalier et Monsieur Bertret avec toutes les autorités concernées ainsi que tous les utilisateurs de la mer, sera le moyen de mettre en oeuvre des moyens efficaces pour lutter tous ensemble contre cet incivisme tant décrié par les citoyens Sétois.

article L'Hérault du 26 août 11.JPG


article L'Hérault du 26 août 11.PDF