Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 août 2011

Création du collectif « STOP A LA POLLUTION DU PORT DE SETE »

Le constat

Courant Février 2011 constatant, depuis de bien nombreuses années, l’état lamentable du port de Sète et des canaux principalement souillés par des nappes d’hydrocarbures, j’ai lancé une pétition auprès des citoyens de Sète, afin de mettre les autorités devant leurs responsabilités. A ce jour, j’ai obtenu environ 1000 signatures (Internet, papiers). J’ai établi des contacts très encourageants avec les autorités et de nombreux sétois. Ma démarche est saluée comme utile et pertinente.
Cette pollution est accompagnée de détritus divers tels que polystyrène, plastiques, huiles etc…qui ne font qu’aggraver et amplifier les problèmes de pollutions car elles s’imbibent d’hydrocarbures. . Une odeur nauséabonde accompagne cette pollution.
La source de ce gasoil vient principalement de la station de ravitaillement en carburant, hors normes, par les regorgements lors des pleins effectués par les divers bateaux.
Cette pollution est grave car elle compromet la vie de la flore et de la faune aquatique qui s’y trouve mais elle se répand aussi dans l’étang de Thau par le jeu des courants.
Ces substances ont un effet néfaste sur notre milieu marin. En effet, il existe un risque sérieux de disparition des espèces animales et végétales.
Enfin, le ravitaillement de la zone de carburant est fait chaque jour par des camions dangereux qui circulent dans Sète et détériorent la jetée. La ville doit donc être sécurisée en évitant ces transports.
J’ai envoyé des courriers aux diverses autorités du territoire sans que ceux-ci n’aient été pris en considération.
En conclusion de ce constat :
En juin, une plainte a donc été déposée auprès du procureur de la République pour non respect de la réglementation et ce au titre du Code de l’environnement article L216-6.

Que demandons-nous ?
Le déplacement et/ou l’aménagement de ce dispositif de ravitaillement aux normes les plus strictes afin de protéger le milieu marin de cette pollution et de rendre le port plus propre.

La position des autorités.
La région LR est consciente de ce problème et a inscrit dans son programme futur d’investissement de revoir le dispositif. Toutefois à ce jour rien n’est bien déterminé et le flou est total quand aux solutions.
Le Maire de la Ville se retranche derrière le fait que ce n’est pas de sa compétence, mais me propose de m’inviter à diverses réunions de la SMBT (syndicat mixte du bassin de Thau) sur les dossiers en étude. Et pour l’Agglo, à ce jour, toujours aucune réponse ! Mais je ne désespère pas après l’été !
À la vue du manque de communication entre chaque collectivité, j’ai proposé auprès des responsables du port de constituer un groupe de travail, avec les différentes autorités. (Port, Ville, Agglo, affaires maritimes, des représentants de la pêche, d’associations de plaisanciers et de protection de l’environnement.

La création du Collectif
Afin de m’aider dans ce combat, j’ai mis en place un groupe de pilotage. Pour continuer à avancer, nous souhaitons agrandir ce groupe et créer un plus grand collectif en réunissant des personnes impliquées et compétentes dans la lutte contre toutes sortes de pollutions et particulièrement celle des hydrocarbures.
Le collectif appelé : « Stop à la pollution du port de Séte » nous permettra d’élargir nos connaissances et nos moyens d’action.

En conclusion :
Chaque citoyen, sensible à notre environnement, y sera le bienvenu et pourra, à travers ses éventuelles compétences en matière d’environnement ou de préservation de la faune et de la flore, nous aider à contribuer à la propreté du port.
Ce collectif sera un moyen de pression afin que cette action citoyenne ne soit pas oubliée dans les flots des promesses habituelles.

« Sète, une ville qui a des ressources pour viser l'excellence »


Catherine CHAUZIT et le groupe de pilotage

DSC07657.JPG

26 juillet 2011

Pollution, vous avez dit Pollution ?

Deux articles parus cette semaine dans midi Libre du 22 juillet et L'Hérault du jour du 26 juillet ...Journalistes toujours présents pour m'aider dans ce combat bien difficile à résoudre, mais qui devrait, pourtant, être simple à traiter!
La réponse pour obtenir la propreté de notre port est là décrite par le commentaire suivant d'un sympathisant à ma cause qui est aussi la sienne maintenant :
"Nouvel arrivant à Sète je suis effaré par la pollution du port de cette ville magnifique qui a en plus un grand avenir dans la plaisance y compris la grande plaisance.
Il existe aujourd'hui des solutions pour traiter la pollution des ports avec les biotechnologies.
Messieurs les responsables du port, de la ville, des instances maritimes, votre rôle est aussi de vous informer des nouvelles technologies.
A défaut je suis à votre disposition pour vous parler de sites traités en Europe, au Canada et depuis peu sur la côte d'azur.
"




article midi libre 22 juill 11.jpg




article L'Hér du Jour 26 juil 11.JPG

article L'Hér du Jour 26 juil 11.PDF

20 juillet 2011

POLLUTION DU PORT DE SETE PAR LES HYDROCARBURES, SUITE MAIS PAS FIN.....

Ce matin du 20 juillet 2011, le Maire de Sète m’a reçue, avec un membre du collectif, suite au courrier de plainte sur l’état du port et des canaux. Il a semblé être à notre écoute, a reconnu nos dires et a confirmé qu'il était conscient du problème qui n’est, hélas, pas nouveau à Sète.
Il a rappelé que la prise en compte de solutions avait fait partie de ses propositions lors de sa 1ere campagne et notamment en matière de dispositifs de surveillance. Toutefois il nous a signalé qu'en fonction du nombre d’intervenants sur la commune (EPR Port de Sète Sud de France, Etat, agglomération) le temps pour résoudre ces soucis de pollution sera plus long que prévu sans compter qu’il faut changer les mentalités dans certains milieux professionnels ou, simples citoyens, et que c’est certainement là, la plus grosse difficulté.
Je lui ai remémoré que non seulement la zone de carburant, non aux normes, est très mal placée, mais qu'il faut prendre au sérieux la dangerosité, lors des passages des camions de carburants chaque jour dans la ville de Sète, ainsi que de la dégradation de plus en plus importante de toute la jetée.
Je lui ai parlé de la proposition que j’ai faite à Messieurs Chevalier et Bertret, d’organiser un groupe de travail avec les autorités concernées, et qu’ils ont acceptée.
Comme président du Syndicat Mixte il nous a promis, dès la rentrée, de faire en sorte de mettre à l’ordre du jour l’étude de solutions et de nous y faire participer en tant que citoyens. C’est une nouvelle que j’accueille avec soulagement et vu la bonne volonté que nous avons constaté également côté des responsables du Port, j’ai grand espoir.
Les citoyens qui me soutiennent dans ma pétition, constateront que je suis toujours là, malgré les vacances et que je n’abandonne pas.


sete,port,carburant,



01 juillet 2011

Sète, un site magnifique, mais des eaux sales...!

Voici, deux derniers articles de journaux, dont un de mon magazine de voile préféré 'VOILE MAGAZINE" du mois de juillet 2011 qui continue à me soutenir par la diffusion de la suite de mon combat contre cette pollution bien désastreuse pour notre port. Je tiens à les remercier de tout coeur comme tous les autres journalistes locaux qui me soutiennent et me permettent d'informer les habitants de la progression de cette pétition. Ce combat est aussi le leur ainsi que pour tous ceux qui m'ont soutenue par leur signature.
J'ai eu de très bonnes discussions avec les élus et permanents de la région, mais toujours sans nouvelle de notre cher maire et président de la SMBT ainsi que du président de l'agglomération de Thau !!! Je pense que le problème de cette pollution les dépasse....du moins c'est la conclusion que je peux en tirer puisqu'ils ne bougent pas malgré mes relances téléphoniques......auront ils un jour une étincelle ? l'avenir nous le dira....

Voile Mag de juillet 11 pétition.JPG


lien en PDF :
Voile Mag de juillet 11 pétition.PDF

Article de la gazette de juillet :

pollution, sète, port



Vous pouvez toujours signer. La pétition est toujours disponible à tous ceux qui souhaitent obtenir un port propre, agréable à vivre ou à séjourner.
En haut à droite un lien vous amène directement sur le site de la page de pétition.