Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 juillet 2011

Beaucoup de bruit mais pas de réelles et vraies transformations

Visite du grand chef de la région !!! Suite à mon RV avec les responsables du port, on m'a affirmée que dans 2 ans tout serait presque nickel-chrome !!!! donc il me faut de la patience....oui, oui, mais....
Dans toutes les bonnes idées de notre président de région, aucun mot sur la zone néfaste et polluante de notre port. Aucune explication à savoir comment faire eau nette du port avec sa mise en conformité pour le bon respect de l'environnement marin !!
Oui ils vont faire quelques petits aménagements mais ce gasoil portera toujours atteinte au milieu marin si nous n'arrivons pas à trouver une vraie solution à cette zone de carburant trop mal placée à l'entrée du port. Cela n'a pas l'air de beaucoup les préoccuper, tout comme le maire de Sète qui pense qu'elle n'est pas responsable....!!! du moins c'est ce qu'il a dit en réponse à mon interview par France bleue car à ce jour Monsieur le Maire refuse de me voir !!!!!
Savez vous que le port est tellement propre que de nombreux plaisanciers sétois et certains, comme des élus, ont leur bateau dans d'autres ports voisins tellement celui de Séte est pur ! D'ailleurs, allez faire un tour sur les pannes du port de plaisance et jetez un oeil sur les pare- battages des bateaux et sur leur ligne de flottaison et vous pourrez admirer leur propreté.....
Cette visite régionale me laisse très dubitative quant à l'avenir positive de l'eau de notre port....et surtout à l'envie qu'ils ont pour éviter cette pollution....
En réponse à la phrase...."Sur le problème du poisson bleu qui ne grossit plus, le président était à sec"... gasoil quant le poisson bleu t'aime il disparaît....

Enfin, les vacances sont là, donc personne sur le pont pour des réponses plus avenantes....septembre n'est pas loin pour reprendre le combat éventuellement plus dur si il le faut.
En attendant allez rêver sur le lien suivant qui correspond aux ports propres.... très instructif.


http://www.ports-propres.org/

Article Midi Libre :
Sète Bourquin sur le port de Sète : "A la conquête des espaces"
S.C.
14/07/2011, 06 h 00

Le président Bourquin voulait aller au contact et toucher du doigt la réalité de ce port de Sète pour lequel la région s’engage à hauteur de 300 millions d’euros. (© D.R)
Il l’avait promis. Le président Bourquin voulait aller au contact et toucher du doigt la réalité de ce port de Sète pour lequel la région s’engage à hauteur de 300 millions d’euros (lire notre édition d’hier). Sur site, dès midi, il a écumé le port, de la gare Orsetti à la criée en passant par le terminal fruitier. Une dizaine de haltes jusqu’à 20 h. Pas seulement pour dire "parce que Sète le vaut bien" mais pour mieux ancrer encore cette idée de "Sète, porte logistique suprême du Languedoc-Roussillon". Frêle silhouette perdue dans l’immensité des 2,5 hectares de hangars du terminal fruitier, minuscule au pied du colossal portique qui sera mis en service fin juillet, le président s’est spontanément fendu d’un : "C’est gigantesque ce qu’on est en train de faire ici !". Et de répéter son chiffre-fétiche, soit l’objectif d’un trafic de 9 millions de tonnes pour 2020. Et de confirmer que le port nécessite "de partir à la conquête des espaces".

Une vision confortée par Marc Chevallier, le président des ports régionaux : "La bataille d’un port ne peut se gagner qu’à terre. Sans espace sur la terre ferme, nous sommes condamnés !" Il y aura donc bien un arrière-port à Poussan comme il y aura un pôle nautique sur Frontignan. "Je ne vous fais pas des plans sur la comète, c’est lancé !" Convaincu par ses “bons investissements”, le président a toutefois été forcé de constater que la qualité du transport de passagers vers le Maroc n’était pas à la hauteur de l’image qu’il souhaite donner au port de Sète. "Qu’il s’agisse de l’accueil et de l’état des ferrys, on est sur du bricolage. Il faut que l’armateur se réveille sans quoi d’autres viendront."

Côté criée, Christian Bourquin a pu se rendre compte que les 300 000 euros investis dans les travaux d’isolation et de rénovation n’étaient pas de trop. Sur le problème du poisson bleu qui ne grossit plus, le président était à sec

01 juillet 2011

Sète, un site magnifique, mais des eaux sales...!

Voici, deux derniers articles de journaux, dont un de mon magazine de voile préféré 'VOILE MAGAZINE" du mois de juillet 2011 qui continue à me soutenir par la diffusion de la suite de mon combat contre cette pollution bien désastreuse pour notre port. Je tiens à les remercier de tout coeur comme tous les autres journalistes locaux qui me soutiennent et me permettent d'informer les habitants de la progression de cette pétition. Ce combat est aussi le leur ainsi que pour tous ceux qui m'ont soutenue par leur signature.
J'ai eu de très bonnes discussions avec les élus et permanents de la région, mais toujours sans nouvelle de notre cher maire et président de la SMBT ainsi que du président de l'agglomération de Thau !!! Je pense que le problème de cette pollution les dépasse....du moins c'est la conclusion que je peux en tirer puisqu'ils ne bougent pas malgré mes relances téléphoniques......auront ils un jour une étincelle ? l'avenir nous le dira....

Voile Mag de juillet 11 pétition.JPG


lien en PDF :
Voile Mag de juillet 11 pétition.PDF

Article de la gazette de juillet :

pollution, sète, port



Vous pouvez toujours signer. La pétition est toujours disponible à tous ceux qui souhaitent obtenir un port propre, agréable à vivre ou à séjourner.
En haut à droite un lien vous amène directement sur le site de la page de pétition.

21 juin 2011

L'Avenir de la pêche est elle en danger ?

Article de l'Hérault du jour : mardi 21 juin 2011

Article Hérault jour 21 juin 11.JPG




pour mieux consulter, voici le meme article en pdf :

Article Hérault dr jr 21 juin 11.PDF

19 juin 2011

Enfin un premier contact avec « une » des autorités….

Vendredi 17 juin à 10 heures j’ai rencontré, avec des membres du collectif en soutien, le Président du Port de Sète avec son Directeur général accompagnés du directeur du port de plaisance. Cette réunion, très cordiale, nous a permis de constater que ces dirigeants de l’établissement public régional sont tout à fait conscients du problème et comprennent ma démarche.
Ils nous ont présentés les actions en cours ou programmées censées régler ou prévenir les diverses pollutions qui amèneront à terme une solution à certaines pollutions. Toutefois traiter ces pollutions, particulièrement celle provoquée par les fuites d’hydrocarbures (la plus importante et dangereuse pour notre vie marine), de façon efficace et définitive ne pourra pas se faire sans l’appui des autres autorités territoriales qui sont partie prenante, à savoir La Ville, l’agglomération du bassin de Thau, le syndicat mixte, les affaires maritimes et qui ont, chacune en ce qui la concerne, un rôle capital à jouer. « Ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons éradiquer le problème ».
Nous faisons aussi le constat conjoint que l’incivisme récurrent des uns et des autres est pour une grande part responsable de cet état de fait. C’est maintenant avec les autres autorités du territoire que nous allons prendre rapidement contact en espérant qu’elles soient aussi réactives et attentives que l’a été la direction du Port de Sète Sud de France.
A la fin de la réunion, et afin d’éviter toute ambiguïté, j’ai réaffirmé que ma démarche a toujours été APOLITIQUE et le restera. Ils en ont été rassurés et ravis.

DSC02602.JPG